CARTOMATON

10 mai 2012

Humilions gaiement le « Cavalier de la Fierté » Mohamed « Abou Hamza » Achamlane

Filed under: corânerie,Enrichissement culturel,Judikapo,Rééducation,Trouduc — cartomaton @ 23:06

Portrait du bouffon Cavalier de la Fierté Mohamed Achamlane (alias Abou Hamza) - Cliquer pour AGRANDIRLe bouffon bouffi de l’association Forsane Alizza (les cavaliers de la fierté), Achamlane Mohamed alias Abou Hamza, est au frais pour un petit moment. [archive].

Il a fallu en arriver là parce que les musulmans ne comprennent, hélas, rien d’autre que les rapports de force.

Dans le coran et la vie de Mahomet, les deux textes sur lesquels se construit la psychologie des musulmans, il n’y a de décrites que deux relations possibles entre musulmans et non-musulmans :

  1. dominer et humilier
  2. subir l’humiliation d’être dominé

C’est bien d’ailleurs le mot « HUMILIATION » qui ouvre la vidéo postée sur YouTube relatant l’arrestation du rondouillard Mohamed Achamlane alias Abou Hamza :

Les musulmans ne comprennent, hélas, rien d'autre que les rapports de force, soit en dominant et en humiliant soit en étant dominé et humilié. C'est bien d'ailleurs le mot _humiliation_ qui ouvre la vidéo postée sur Youtube relatant l'arrestation du ronduillard Mohamed alias _Abou Hamza_
youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=nO0wW88yzTU

Puisque les rapports de force c’est tout ce que le sieur Achamlane Mohamed est capable de comprendre, profitons-en pendant qu’on l’a bien en pogne pour l’écrabouiller façon steak Tartare à la presse hydraulique, en l’humiliant gentiment à fond les manettes.

Le bouffon du temps de son quart d’heure de célébrité :
le _Cavalier de la Fierté_ Mohamed _Abou Hamza_ Achamlane et son sabre (en inox) à côté d'un coran : le résumé de l'islam
http://rutube.ru/tracks/5030902.html

Un cartomaton est le moyen le plus sûr, simple, économique pour humilier en toute impunité et pousser Abou, le petit jouflu, à se claquer un neurone pour notre plus grand divertissement. La carte postale que vous lui enverrez sera vue par le personnel pénitentiaire à toutes les étapes depuis l’entrée de la carte postale dans la prison jusqu’à sa remise en main propre à ce grand guignol dans sa cellule, ce qui l’humiliera systématiquement, l’humour et l’auto-dérision n’étant pas le fort de son engeance. Ca t’apprendra à nous chercher des poux, Abou le-mou-du-genou.
Et puis, effet colatéral non négligeable, cela fera bien rire ses gardiens de prison qui n’en ont pas tous les jours l’occasion !

Auto-produire la carte postale ci-dessous
et l’envoyer à son adresse postale de détenu
(voir plus loin)

photo-caricature de Mohamed Achamlane alias -Abou Hamza- se prenant un bon coup de pied au cul par un pied dont la chaussette arbore la croix templière des croisés, sur fond bleu-blanc-rouge, bon coup de pied qui l'oblige à lâcher son cimeterre tandis qu'il s'envole vers le Dar Islam, la terre musulmane de ses ancètres
.jpg
262 Ko – A l’envers
.png couleurs pures 438 Ko – A l’envers
1110×741 – 10×15
Eléments graphiques : fond, caricature Pied au cul

Vous trouverez l’adresse postale du détenu Achamlane Mohamed sur l’article Message du frére(sic) Abou Hamza de son blog de soutien. [archive]
(Consulter auparavant les dernières mises à jour en tête de son blog de soutien pour vous assurer qu’il n’a pas encore été libéré…)

L’administration pénitentiaire ne transmet un courrier à un prisonnier que si ce courrier est signé d’un nom et d’une adresse, mais sans vérification de sa validité.
Au dos de la carte, indiquez « De la part de » + un nom-prénom quelconque + un numéro et un nom de rue au hasard et enfin tout simplement le code postal et le nom de la ville d’où vous postez votre courrier. Dans le cas présent il est préférable de mettre votre carte sous enveloppe et de répéter nom et adresse fictifs au dos de l’enveloppe.

Propulsé par WordPress.com.